Les syndicats tchèques se séparent de leur siège à Prague

Les syndicats tchèques ont cédé leur siège historique, la Maison des unions syndicales, un imposant bâtiment fonctionnaliste situé dans le quartier de Žižkov à Prague. C'est ce qu'a annoncé ce vendredi Karel Sladkovský, membre de l'organisation qui gère les biens immobiliers des syndicats. Le prix de la transaction et l'identité du nouveau propriétaire n'ont pas été dévoilés. D'après certaines sources, l'agence de presse ČTK estime le montant de l'échange à environ un milliard de couronnes (près de 40 millions d'euros). Les syndicats avaient lancé un appel d'offres au mois de mars.

Ils souhaitaient s'en séparer car l'immeuble est bien trop grand pour leurs besoins. Ils en utilisent actuellement seulement 20 % des bureaux. Pour les syndicats, les coûts d'entretien du bâtiment étaient devenus trop lourds.