Les sociaux-démocrates confirment la fin des négociations avec le mouvement ANO

Dans le cas où le mouvement ANO revoyait sa position, les sociaux-démocrates pourraient éventuellement rouvrir la porte à une réouverture des négociations visant à la formation d'une coalition gouvernementale. C'est la position arrêtée ce vendredi par la direction de la social-démocratie et annoncée en conférence de presse par son vice-président Jiří Zimola. Celui-ci a toutefois confirmé la fin des négociations actuelles avec le mouvement ANO. Une rupture qui sera soumise au vote des militants du parti lors de son congrès ce weekend. D'après le social-démocrate, sa formation politique refuse d'être le faire-valoir du mouvement ANO. La social-démocratie, a expliqué Jiří Zimola, entend être traitée sur un pied d'égalité avec le mouvement du milliardaire Andrej Babiš.

Le président du Sénat Milan Štěch (ČSSD) espère pour sa part que le projet d'accord de coalition est définitivement enterré. Andrej Babiš est un oligarque et un homme de droite, qui a voté pour le parti ODS par le passé. Selon le social-démocrate, c'est plutôt là qu'il devrait chercher un nouveau partenaire.