Les seniors tchèques mangent mal et le savent

Huit seniors tchèques sur dix affirment savoir qu’ils s’alimentent mal et pourtant plus de la moitié d’entre eux reconnaissent qu’ils ont de mauvaises habitudes en la matière. Comme principale raison 45% des personnes âgées (+65 ans) interrogées avancent un manque de moyens financiers. L’enquête a été menée par la société NMS Market Research en juillet dernier auprès d’un peu plus de 500 seniors et de leurs proches.

Un grand nombre de personnes âgées tchèques souffrent d’obésité ou de surcharge pondérale, au-delà de 70 ans près de la moitié souffre aussi de malnutrition.