Les députés adoptent le controversé accord de libre-échange CETA entre le Canada et l'UE

Les députés tchèques ont sans surprise approuvé la ratification de l'accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne connu sous le nom de CETA et qui doit supprimer les barrières douanières et harmoniser les normes entre les deux espaces. Cet accord, dont les partisans libéraux disent qu'il va créer de l'emploi, a déjà été approuvé par le Parlement européen au début de l'année et par le Sénat tchèque au mois d'avril.

Il est pourtant l'objet de sévères critiques dans la société civile. De nombreuses ONG et des partis politiques de gauche dénoncent un accord qui constitue un risque de moins-disant pour les normes sociales, sanitaires et environnementales. A la Chambre basse du Parlement, les députés communistes se sont opposés au texte, estimant qu'il sert uniquement les intérêts des firmes multinationales.

Des organisations environnementales expliquent également que le CETA n'est pas compatible avec l'Accord de Paris sur le climat, également signé par le Canade et l'UE.