Les archives tchèques ouvrent leurs portes au public

Les Archives des services de sécurité, qui conservent des documents essentiellement liés au régime communiste, ouvrent ce jeudi leurs portes au public. Les visiteurs peuvent découvrir leurs locaux dans le quartier de Braník à Prague ou bien à Kanice non loin de Brno. La semaine prochaine, un troisième site des archives, situé non loin du Théâtre national à Prague, sera à son tour ouvert.

Les organisateurs de ces journées portes ouvertes, qui se tiennent à l'occasion de la Journée mondiale des archives, entendent cette année commémorer le 50e anniversaire du Printemps de Prague.

La loi permet à n'importe quelle personne qui en fait la demande de consulter les archives des services de sécurité de la période communiste. L'institution travaille en étroite collaboration avec l’Institut pour l’étude des régimes totalitaires (ÚSTR)