Le Syndicat des journalistes s’en prend au porte-parole du président Zeman

Le Syndicat des journalistes de République tchèque a protesté, mardi, contre la décision du porte-parole du président de la République de ne pas répondre aux questions posées par le quotidien économique Hospodářské noviny et le site d’information Aktuálně.cz relatives au financement de la campagne du président Miloš Zeman à l’élection présidentielle, dont le premier tour se tiendra ces vendredi et samedi. Tandis que Jiří Ovčáček les a renvoyés à la loi sur le libre accès à l’information, les deux médias estiment qu’il s’agit là d’une entrave à la liberté d’obtenir et de diffuser l’information.

Personnage très en vue et controversé du paysage médiatique tchèque, Jiří Ovčáček, porte-parole du président Zeman depuis sa prise de fonctions au Château de Prague en 2013, reproche au groupe de presse Economia, dont dépendent Hospodářské noviny et Aktuálně.cz et qui est la propriété de l’homme d’affaires lui aussi controversé Zdeněk Bakala, de diffuser de fausses informations dans le but de ternir l’image du chef de l’Etat.