Le Premier ministre Andrej Babiš négociera la question des quotas de réfugiés avec Jean-Claude Juncker

Le chef du gouvernement Andrej Babiš veut négocier au sujet des quotas d’accueil des réfugiés avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, lors de leur rencontre prévue pour le 29 janvier prochain à Bruxelles.

Le Premier ministre a annoncé, mercredi, que chaque membre de son cabinet minoritaire devait lui transmettre un rapport sur les affaires concernant l'Union européenne d'ici à vendredi. Le gouvernement entend ensuite mettre sur pied une stratégie dont l'objectif principal consistera pour Prague à ne pas être mis en minorité sur la question des quotas de relocalisation des réfugiés.

Andrej Babiš estime cependant que la rencontre à Bruxelles avec Jean-Claude Juncker ne doit pas tourner uniquement autour de cette question migratoire. Deux autres voyages du Premier ministre ont été discutés mercredi. Vendredi, il se rend en Slovaquie, accompagné de la ministre de la Défense Karla Šlechtová et de celle des Finances Alena Schillerová. Une semaine après la réunion avec M. Juncker, le chef du gouvernement prendra la direction de la Bulgarie, qui a pris en janvier la présidence tournante de l'Union européenne.