Le Premier ministre a annoncé une augmentation du salaire minimum

Le montant du salaire minimum en République tchèque pourrait augmenter de 1 000 couronnes (38 euros) au cours de l’année prochaine, pour être porté à 13 200 couronnes (512 euros). La dernière valorisation a été effectuée par la précédente coalition gouvernementale dirigée par le social-démocrate Bohuslav Sobotka. « Le projet vise à augmenter le salaire minimum d’environ 8,2%, ce qui me semble raisonnable », a déclaré le Premier ministre Andrej Babiš (ANO) samedi, à la Télévision tchèque.

Tandis que la Confédération tchéco-morave des syndicats demande une hausse plus importante du salaire minimum (13 700 couronnes), le patronat conteste le projet gouvernemental et souhaite que la croissance n’excède pas 800 couronnes (31 euros).

La question de l’augmentation du salaire minimum sera débattue par le gouvernement, les syndicats et les employeurs mercredi prochain.

Plus de 4% des employés tchèques (environ 150 000 personnes) perçoivent le salaire minimum qui compte parmi les montants les plus faibles au sein de l’Union européenne.