Le Parti communiste ne soutiendra pas un gouvernement qui renforcerait les missions militaires tchèques à l'étranger

Le Parti communiste de Bohême-Moravie (KSČM) ne soutiendra pas un gouvernement de coalition formé par le mouvement ANO et le parti social-démocrate, si sa déclaration de programme comprend le renforcement des missions militaires tchèques à l'étranger, a fait savoir le président du parti, Vojtěch Filip. Le KSČM entend décidé du soutien à un cabinet minoritaire après l'annonce des résultats du référendum interne organisé par le parti social-démocrate.

Vendredi après-midi, la direction du mouvement ANO a approuvé la déclaration de programme du potentiel gouvernement à venir. Les sociaux-démocrates, eux, vont décider de leur participation au cabinet dans le cadre d'un référendum interne annoncé vendredi soir. Il se déroulera du 21 mai au 14 juin. Les résultats seront annoncés le 15 juin.