Le ministre des Finances ne trouve toujours pas assez d'argent pour la hausse des salaires

Le ministre des Finances Ivan Pilný (ANO) a annoncé qu'il avait augmenté le volet recettes dans le projet de budget pour l'année 2018 de 21 milliards de couronnes (environ 800 millions d'euros). Pourtant, cela serait toujours insuffisant pour satisfaire la demande des syndicats, soutenue par les ministres sociaux-démocrates et par le chef du gouvernement Bohuslav Sobotka, d'augmenter à partir du mois de novembre les salaires des professeurs de 15% et ceux des autres salariés du secteur public de 10%. Selon Ivan Pilný, il manquerait toujours 8 milliards de couronnes pour satisfaire ces revendications. C'est ce que le ministre a fait savoir ce dimanche dans le cadre de l'émission politique dominicale de la Télévision publique tchèque, Les Questions de Václav Moravec.

La hausse des recettes dans le projet de budget a été rendue possible par une réévaluation des prévisions de croissance pour l'année prochaine. En 2018, d'après le ministère des Finances, le PIB tchèque devrait croître de 3,1%, et non pas de 2,8% comme imaginé initialement. La question de la hausse des salaires doit être discutée à l'occasion du conseil des ministres de ce lundi.