Le ministère des Finances prévoit un déficit de 50 milliards de couronnes en 2019 et les années suivantes

Dans sa première version du projet de budget pour l'exercice 2019, le ministère des Finances du gouvernement en démission table sur un déficit de l'ordre de 50 milliards de couronnes (près de 2 milliards d’euros). A l'heure actuelle, il prévoit également un déficit similaire pour les années suivantes jusqu'en 2021. C'est ce qui ressort des documents que s'est procurée l'agence de presse ČTK et que le gouvernement doit discuter en vue d'une adoption au plus tard au mois de septembre.

Le projet de budget comprend parmi ses priorités une hausse du niveau des pensions de retraite, une augmentation du salaire des enseignants et un effort accru pour les investissements. D'après la ministre Alena Schillerová (ANO), ce niveau de déficit est défendable dans la mesure où cet argent est justement destiné aux investissements.