Le ministère de la Défense veut acquérir de nouvelles pièces d'artillerie

Le ministère de la Défense envisage de faire l'acquisition de nouvelles pièces d'artillerie au lieu de procéder à la modernisation des obusiers que possède actuellement l'armée tchèque. Comme le rappelle le site Euro.cz, qui publie ce lundi l'information, c'était pourtant l'intention initiale du cabinet. Le précédent gouvernement de Bohuslav Sobotka avait même validé une commande en ce sens auprès de la société Tatra Trucks pour la mise à niveau de 33 pièces d'artillerie. Le contrat, d'une valeur de 1,27 milliard de couronnes (environ 50 millions d'euros), n'avait cependant pas été signé.

"Les systèmes Dana ne répondent aux calibre et aux portées standards de l'OTAN. Les moderniser seulement du fait des munitions actuellement entreposées, comme cela m'a été justifié, ne constitue pas une solution", a expliqué Karla Šlechtová, la ministre de la Défense du gouvernement en démission.