Le gouvernement tchèque se distance des déclarations du président Zeman au Conseil de l’Europe

Le gouvernement a débattu, ce mercredi, du discours prononcé par le président de la République Miloš Zeman mardi devant l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. Les trois partis de la coalition ont rejeté à l’unanimité les positions du chef de l’Etat. Celui-ci a conseillé à l’Ukraine de considérer l’annexion de la Crimée par la Russie comme « un fait accompli » et de négocier avec Moscou afin d’obtenir une compensation.

Le Cabinet a indiqué que les propos de Miloš Zeman étaient contraires à la politique du gouvernement. Le ministre des Affaires étrangères, Lubomír Zaorálek, a déclaré que de tels propos ne devraient pas être prononcés par le représentant d’un pays envahi en 1939 et 1968.