Le gouvernement en démission valide le renforcement de l’engagement militaire tchèque à l'étranger

270 soldats tchèques supplémentaires devraient être envoyés en mission en Afghanistan et au Mali cette année. Le gouvernement a validé ce mercredi le programme de la ministre de la Défense Karla Šlechtová (ANO) qui table sur ce déploiement. Le texte définit aussi l'engagement militaire tchèque pour les deux années à venir. Des soldats tchèques participeront aux mêmes missions dans lesquels ils sont aujourd'hui actifs, en Afghanistan et au Mali donc, mais également en Irak, au Kosovo, dans la péninsule du Sinaï, ou encore sur le plateau du Golan, un territoire occupé par Israël.

Actuellement, un peu plus de 800 militaires tchèques peuvent être employés dans des missions à l'étranger. Avec ce nouveau programme, ce nombre doit être porté dès cette année à 1 081, puis à 1 191 en 2019.

Le document doit désormais être soumis à l'étude des députés et des sénateurs.