L’ancien chef d’Etat-major estime que discuter d’un retrait de l’OTAN est « inutile »

Remplacé dans ses fonctions à la tête de l’Armée tchèque par Aleš Opata la semaine dernière, le désormais ex-chef d’Etat-major Josef Bečvář a accordé un entretien au quotidien Právo dans lequel il affirme que la République tchèque serait dans l’incapacité de se défendre en cas de menace sans l’aide des pays alliés de l’OTAN. C’est pour cette raison que, selon lui, « ne serait-ce que discuter d’un désengagement de l’Alliance ne sert à rien ».

« Aujourd’hui, il n’y a pas d’autre alternative que d’être membre de l’OTAN », a-t-il expliqué en réponse à une question relative à une éventuelle participation du parti communiste, qui souhaite un retrait de la République tchèque, au prochain gouvernement. « Ce qu’il faut, c’est se demander si nous allons nous défendre seuls. En tant que vieux général, je vous dis que ce n’est pas possible. Nous avons une brigade qui a été réarmée et une autre qui ne l’est pas, et c’est tout. Combien de temps pensez-vous que ces deux brigades pourraient résister ? Notre défense repose sur un principe de coalition et c’est le fait d’être ensemble qui nous rend forts. »