La République tchèque recevrait plus de travailleurs détachés qu'elle n'en enverraient

La République tchèque serait le seul pays parmi les nouveaux Etats membres de l'UE à accueillir davantage de travailleurs détachés sur son sol qu'à en envoyer. C'est en tout ce qui ressort d'un rapport mis en ligne par le gouvernement tchèque. Une façon pour Prague de se préparer à la rencontre prévue ce mercredi en Autriche entre différents dirigeants centre-européens, dont le Premier ministre Bohuslav Sobokta, et Emmanuel Macron, le président français souhaitant avancer sur le projet de révision de la directive européenne sur les travailleurs détachés. Dans des pays d'Europe occidentale, ce texte est en effet critiqué car il introduirait une concurrence déloyale entre les pays membres et favoriserait le dumping social.

Le rapport mis en ligne par le cabinet de M. Sobotka indique qu'en 2014, les entreprises tchèques auraient envoyé 10 400 travailleurs détachés vers d'autres Etats, là où la Tchéquie aurait accueilli 17 200 travailleurs détachés étrangers. Selon cette analyse, l'impact de la directive sur l'économie tchèque serait par ailleurs négligeable.