La République tchèque bloque l'adoption d'une déclaration européenne critique du transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem

La République tchèque, mais aussi la Hongrie et la Roumanie, ont bloqué cette semaine une déclaration européenne commune des Etats membres critiquant le transfert de l'ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem. Ce transfert de la représentation américaine en Israël, voulue et initiée par le président Donald Trump, doit prendre effet ce lundi. Le blocage, côté tchèque, de cette déclaration a été confirmée par le porte-parole du président tchèque qui, d'ailleurs, a plusieurs fois exprimé sa volonté de suivre l'exemple américain. La porte-parole du ministère des Affaires étrangères a pour sa part déclaré que la République tchèque ne voyait pas l'intérêt pour l'Union européenne de répéter son désaccord.

L'Union européenne est depuis longtemps partisane d'une solution à deux Etats pour régler le conflit israélo-palestinien.