La levée de l’immunité parlementaire d’Andrej Babiš a été recommandée à la Chambre des députés

La Commission parlementaire en charge des mandats et des immunités a recommandé, ce mercredi, à la Chambre des députés de lever l’immunité parlementaire d’Andrej Babiš, le président du mouvement ANO, une des deux principales formations de la coalition gouvernementale, ainsi que celle de son proche collaborateur Jaroslav Faltýnek, dans le cadre de l’affaire dite du « Nid de cigognes ». Les deux hommes pourraient ainsi être poursuivis en justice. Les deux hommes sont soupçonnés d’avoir détourné des subventions européennes pour financer la réalisation de la ferme dite du « Nid de cigognes ».

Ancien ministre des Finances et vice-Premier ministre, le richissime homme d’affaires Andrej Babiš fait figure jusqu’à présent de grand favori des élections législatives qui se tiendront en octobre prochain. Si les pratiques frauduleuses qui lui sont reprochées sont établies, une éventuelle condamnation remettrait en cause l’avenir politique de l’un des hommes les plus influents de ces dernières années en République tchèque.