La Chambre des députés lève l’immunité parlementaire d’Andrej Babiš et de Jaroslav Faltýnek

La police peut déclencher des poursuites judiciaires à l’encontre d’Andrej Babiš et de Jaroslav Faltýnek, respectivement président et vice-président du mouvement ANO. Après un débat animé, long de près de sept heures, la Chambre des députés a en effet décidé de lever l’immunité parlementaire de ses deux membres.

L’ancien ministre des Finances et vice-premier ministre, le milliardaire Andrej Babiš, et son bras droit au sein du mouvement, Jaroslav Faltýnek, sont soupçonnés d’avoir détourné des subventions européennes pour financer la réalisation de la ferme dite du « Nid de cigognes ». De même que les autres députés du mouvement ANO, la deuxième plus importante formation de la coalition gouvernementale et le grand favori des élections législatives qui se tiendront en octobre prochain, les deux hommes affirment que l’affaire qui les menace n’est rien d’autre qu’une commande politique.