La Chambre des députés est favorable à des punitions plus strictes pour le soutien au terrorisme

Le soutien au terrorisme pourrait être davantage puni en République tchèque. C’est du moins ce que veut un amendement au code pénal, approuvé par la Chambre des députés ce mercredi. Ce document introduirait dans la législation tchèque de nouvelles catégories de crimes, comme le financement et la promotion du terrorisme ou la participation à des activités des groupes terroristes. La modification de la législation tchèque est demandée par plusieurs organisations internationales, dont notamment le Groupe d’action financière, un organisme intergouvernemental qui lutte contre le financement du terrorisme. La loi devra prochainement être adoptée également par le Sénat. Autrement, le Groupe d’action financière pourrait inviter les 190 pays membres à juger les relations financières avec la République tchèque comme risquées, ce qui pourrait par conséquence limiter des investissements étrangers dans le pays.