La Banque centrale prolongera son intervention monétaire au moins jusqu’à la mi-2017

Le conseil bancaire de la Banque centrale tchèque a annoncé qu’elle ne mettre pas un terme à sa politique d’intervention monétaire avant au moins la moitié de l’année 2017. Une annonce faite ce jeudi par le gouverneur de la Banque centrale Miroslav Singer. Jusqu’à présent, l’institution évoquait plutôt la date de fin 2016. La raison de cette prolongation est l’évolution de l’inflation qui se situe toujours sous l’objectif des 2% fixé par la Banque centrale. La première intervention de la ČNB remonte à novembre 2013 avec la décision de dévaluer la couronne tchèque dont le taux est alors passé de 25,8 à 27 CZK pour 1 EUR. Depuis la Banque centrale a à plusieurs reprises confirmé sa volonté de poursuivre cette politique, d’abord jusqu’au second trimestre 2015 puis plus jusqu’à la fin 2016 et maintenant possiblement jusqu'à l'horizon mi-2017.