Jiří Milek, le futur ministre de l'Agriculture, présente ses priorités

Jiří Milek, qui devrait devenir le prochain ministre de l'Agriculture dans le gouvernement minoritaire d'Andrej Babiš, a pour ambition première de négocier une nouvelle politique agricole européenne, de renforcer la production tchèque et de protéger le marché tchèque des importations. C'est ce que le propriétaire de la société agroalimentaire Úsovsko a fait savoir ce jeudi suite à une consultation avec la Chambre agraire de République tchèque. C'est cette même organisation qui l'a d'ailleurs recommandé à ce poste.

Jiří Milek avait candidaté sans succès à la Chambre des députés sous l'étiquette ANO, le mouvement d'Andrej Babiš, en 2013. Selon Jaroslav Šebek, le président de l'Association de l'agriculture privée (ASZ), le futur ministre est un représentant des grandes firmes du secteur de l'agroalimentaire. Il s'attend à ce que Jiří Milek mène une politique favorable à leurs intérêts.