Gouvernement – Négociations : les chrétiens-démocrates rejoignent l’opposition

Plus petit des trois partis de la coalition gouvernementale sortante, les chrétiens-démocrates (KDU-ČSL) ont confirmé qu’ils ne participeraient pas à la formation du prochain gouvernement par Andrej Babiš, leader du mouvement ANO vainqueur des élections législatives, et qu’ils s’apprêtaient à rejoindre les rangs de l’opposition. C’est ce qu’a déclaré le leader du KDU-ČSL, Pavel Bělobrádek, à l’issue de sa rencontre, mardi, avec le président de la République, Miloš Zeman.

Pavel Bělobrádek a critiqué Andrej Babiš pour la manière dont il menait les discussions pour la formation d’un nouveau gouvernement, mission dont l’a chargé le chef de l’Etat. Selon lui, le chef du mouvement ANO préfère la solution d’un gouvernement minoritaire à une coopération avec les autres partis au sein d’une coalition.

Pour rappel, le KDU-ČSL n’a recueilli que 5,80% des suffrages lors des législatives et ne disposera plus que de dix des deux cents sièges à la nouvelle Chambre des députés.

Ce mercredi, Miloš Zeman poursuit sa série entretiens post-électoraux avec les représentants des différents partis qui siègeront à la Chambre des députés en recevant le parti conservateur TOP 09.