Gouvernement – Négociations : avec le SPD, Andrej Babiš discute uniquement des programmes

Le mouvement ANO ne formera pas de coalition gouvernementale avec le SPD et n’entend pas davantage compter sur le soutien du parti d’extrême-droite pour obtenir la confiance de la Chambre des députés. C’est ce qu’a fait savoir le Premier ministre démissionnaire Andrej Babiš, leader du mouvement ANO, ce mercredi, avant même sa rencontre avec Tomio Okamura, chef du SPD.

Andrej Babiš a déclaré que les dirigeants d’ANO et du SPD discutaient uniquement des programmes des deux formations afin de trouver d’éventuels points communs.