Gouvernement : le mouvement ANO a présenté une offre de reprise des négociations aux sociaux-démocrates

Le mouvement ANO a présenté lundi en fin de journée ses conditions à la reprise des négociations pour former une coalition gouvernementale aux sociaux-démocrates, avec lesquels de premières discussions avaient échoué il y a moins de dix jours. Après la réunion, le leader social-démocrate Jan Hamáček a expliqué aux journalistes que l'offre du parti d'Andrej Babiš serait discutée au sein des instances dirigeantes de la social-démocratie d'ici à vendredi. Il n'a pas fait d'autre commentaire. "Je ne veux envoyer aucun signal", a lâché Jan Hamáček. Les représentants du mouvement ANO ne se sont eux pas présentés devant les journalistes.

L'échec de la première phase des discussions était lié au refus du mouvement ANO d'accéder à certaines demandes des sociaux-démocrates. Ceux-ci demandaient à ce qu'Andrej Babiš ne prenne pas la tête du nouveau gouvernement étant donné les poursuites judiciaires entamées à son encontre. Ils étaient prêts à renoncer à cette revendication à condition d'obtenir le ministère de l'Intérieur ou celui de la Justice, autant de requêtes qui leur ont été refusées.