Forêts - Scolyte : l’état de crise pas encore décrété

L’état de crise ne sera pas pour l’instant décrété malgré la contamination par le scolyte d’importantes surfaces de forêts notamment dans l’est de la République tchèque. La décision a été prise par les ministres de l’Environnement, Richard Brabec, et de l’Agriculture, Jiří Milek, ce jeudi. Toutefois, la société ČD Cargo devrait augmenter ses capacités de transport de bois depuis les forêts contaminées de 500 wagons d’ici à la fin de l’année pour un montant d’un peu plus d’un milliard de couronnes (40 millions d’euros).

Par ailleurs, le processus de délivrance de permis de travail aux ressortissants ukrainiens et serbes devrait être accéléré pour faire face à la situation. Selon le ministre de l’Environnement, la pénurie de main-d’œuvre dans les forêts de République tchèque s’élève actuellement à 6 000 personnes, dont 2 000 qualifiées. Richard Brabec a qualifié la calamité causée par le scolyte, un insecte qui ravage le bois, de plus grave depuis l’époque de Marie-Thérèse d’Autriche au XVIIIe siècle. Les autorités entendent abattre le plus grand nombre d’arbres possibles touchés par l’insecte.