En raison d’une pénurie de conducteurs, les transports en commun à Prague sont limités

Les habitants et visiteurs de Prague doivent compter avec des services limités dans les transports en commun pour les deux premières semaines de la nouvelle année. Confrontée à une pénurie de conducteurs, la société assurant l’exploitation des transports en commun dans la capitale est dans l’impossibilité d’assurer une circulation des métros, tramways et autobus à plein régime aux heures de pointe les jours ouvrables. Les intervalles entre les passages de lignes sont donc espacés de quelques minutes. C’est ce qu’a fait savoir Ropid, la société chargée de l’organisation des transports en commun à Prague.

Jusqu’au 12 janvier, les horaires seront donc ceux appliqués durant les périodes de vacances. Ropid a indiqué que le nombre de voyageurs en janvier était un des plus faibles de l’année avec les vacances estivales. En raison du faible taux de chômage dans le pays (3,5 % en novembre dernier), la société des transports en commun reconnaît avoir des difficultés pour embaucher de nouveaux conducteurs et compléter ses effectifs insuffisants.