En 2017, l’inflation en République tchèque a retrouvé un « taux normal »

La croissance moyenne des prix des biens de consommation en République tchèque s'est élevée à 2,5 % en 2017. Il s’agit de l’augmentation la plus élevée de ces cinq dernières années. En 2016, le taux moyen avait été de 0,7 %. Les chiffres ont été communiqués par l’Office tchèque des statistiques (ČSÚ) ce mercredi. L’inflation la plus marquante a été observée sur les denrées alimentaires, les boissons, alcoolisées comme non alcoolisées, les loyers, les carburants ou encore la restauration.

Selon les experts, ce retour de l’inflation à un taux plus conforme à la normale sur le long terme permet à la banque centrale d’augmenter ses taux directeurs. Pour rappel, en août dernier, la Banque nationale tchèque (ČNB) avait redressé ses taux directeurs pour la première fois depuis environ dix ans, précisément afin de pouvoir maîtriser davantage l'inflation. L’institution monétaire considère que l’idéal pour l’économie tchèque est un taux d’inflation tournant autour de 2%.