Education : les syndicats prêts à la grève pour de meilleurs salaires

Les syndicats du secteur de l'éducation ont décidé ce mardi de se mettre en état d'alerte à la grève. Ils réagissent ainsi au fait que le gouvernement ait reporté la décision concernant la hausse des salaires pour les professeurs et pour les personnels non pédagogiques des établissements scolaires. Lundi, les membres du gouvernement sont tombés d'accord pour dire que la rémunération du corps enseignant devait être réévaluée, mais sans préciser de combien ni à partir de quand. Les syndicats, qui avaient déjà organisé une action de protestation le 1er septembre, jour de la rentrée, se disent donc prêts à faire grève pour que leurs revendications soient enfin entendues.

Les professeurs tchèques sont parmi les moins bien payés au sein de l'Union européenne. Les syndicats demandent donc une hausse de leurs salaires de 15% et l'injection de 13 milliards de couronnes dans l'éducation. Le premier ministre Bohuslav Sobotka a annoncé qu'un accord sur la question pourrait être trouvé avant la fin du mois de septembre.