Échec des négociations entre ANO et les sociaux-démocrates pour la formation d'un gouvernement

Le mouvement ANO et le parti social-démocrate ne formeront pas une coalition gouvernementale ensemble. C'est en tout cas ce que les leaders des deux formations ont annoncé à l'issue d'une nouvelle rencontre de négociations en fin de journée ce jeudi.

Chaque parti rejette la faute sur l'autre. La social-démocratie explique que le mouvement ANO n'était pas prêt à accepter le moindre scénario qui exclurait son leader Andrej Babiš, mis en examen dans une affaire de détournement de fonds européens, du poste de Premier ministre. La direction sociale-démocrate se réunit ce vendredi pour décider de mettre fin aux discussions avec ANO.

De son côté, le parti d'Andrej Babiš, l'actuel chef du gouvernement démissionnaire, considère que le parti social-démocrate aurait quitté la table des négociations car il convoitait le ministère de l'Intérieur. Problème, le mouvement ANO proposait seulement le ministère de la Justice aux sociaux-démocrates.