Droits de l'Homme : l'ONU fait un bilan de la situation tchèque

L'ONU a présenté ce lundi un bilan de la situation des droits humains en République tchèque, une évaluation réalisée tous les quatre ans et demi depuis le début du millénaire. Les Nations Unies ont salué les efforts faits pour l'intégration de tous les enfants dans le système scolaire ou bien l'achat de la porcherie de Lety, située sur un ancien camp de concentration pour les Roms, mais constatent qu'il reste beaucoup à faire. Prague devrait notamment améliorer l'intégration des Roms dans la société, combattre le racisme, la xénophobie et l'islamophobie ainsi que lutter pour réduire les inégalités entre les sexes.

A propos des Roms, la Belgique estime que la Tchéquie poursuit une politique de ségrégation à l'égard des enfants. La Chine indique que les discriminations dont ils font l'objet sont "systématiques".

Lors de la précédente évaluation en 2012, la République tchèque avait reçu 136 recommandations. Selon la ministre adjointe en charge des droits de l'Homme, Martina Štěpánková, 129 ont été respectées. De nouvelles recommandations à la Tchéquie devraient être faites ces prochains jours.