Discrimination des enfants roms à l’école : la Commission européenne se prononcera à l’automne sur la procédure contre la Tchéquie

La Commission européenne a publié, ce mercredi, les résultats d'une évaluation portant sur la manière dont les États membres mettent en œuvre leurs stratégies nationales d'intégration des Roms. Cette évaluation montre comment la situation des Roms a évolué depuis 2011, et le tableau d'ensemble s'améliore peu à peu. On observe ainsi une plus forte participation des Roms à l'enseignement préscolaire et une réduction du taux de jeunes en décrochage scolaire.

Concernant la République tchèque, la Commission décidera à l’automne, quelques semaines après la prochaine rentrée scolaire, de la suite qu’elle entend donner à procédure d’infraction introduite en 2014 à l’encontre de la République Tchèque pour cause de discrimination des enfants Roms à l’école. C’est ce qu’a fait savoir Vĕra Jourová, commissaire chargée de la justice, des consommateurs et de l'égalité des genres. La République tchèque est accusée de ne pas respecter entièrement la directive sur l’égalité raciale. Les enfants Roms sont placés de façon disproportionnée dans des écoles spéciales pour enfants souffrant de handicaps mentaux légers. Ils sont également placés systématiquement dans des classes et des écoles publiques séparées.