Des physiciens tchèques découvrent une façon plus rapide de stocker de l'information

Des chercheurs de l'Institut de physique de l'Académie des sciences de République tchèque disent avoir découvert une nouvelle méthode plus rapide pour enregistrer et stocker de l'information. Les travaux de l'équipe du scientifique Tomáš Jungwirth repose sur les propriétés des matériaux antiferromagnétiques. Ce support serait jusqu'à mille fois plus rapide que les technologies actuellement utilisées pour le stockage de l'information. Après deux années de travaux, les chercheurs ont mis au point une puce qui peut être branchée sur les appareils électroniques.

Tomáš Jungwirth est à le coordinateur d'un projet international sur l'étude des matériaux antiferromagnétiques qui implique des chercheurs en Allemagne, au Royaume-Uni ou encore en Espagne.