Congrès social-démocrate : pour Hamáček, le mouvement ANO ne recherchait pas le compromis

Le président de la social-démocratie Jan Hamáček s'est exprimé ce samedi à l'occasion du congrès de son parti à Hradec Králové sur les raisons de l'échec des négociations de formation d'une coalition gouvernementale avec le mouvement ANO. Selon l'ancien président de la Chambre des députés, le parti d'Andrej Babiš ne recherchait pas le compromis, mais la façon de tirer un maximum de bénéfices de cette éventuelle alliance. Il s'agissait d'après lui de faire prévaloir les intérêts d'un individu sur ceux du pays.

Les sociaux-démocrates demandaient à ce que M. Babiš, mis en examen dans une affaire de détournement présumé de subventions européennes, ne prenne pas la tête du prochain gouvernement. Ils souhaitaient également obtenir le ministère de l'Intérieur, pour éviter un éventuel conflit d'intérêts en lien avec l'enquête.

Le congrès de la social-démocratie se déroule alors que le parti célèbre le 140e anniversaire de sa fondation sous le nom de Parti ouvrier social-démocrate tchéco-slave (ČSDSD). Comme ailleurs en Europe, cette force politique est en crise après un résultat très décevant aux législatives d'octobre dernier.