Congrès des Allemands des Sudètes : "On ne peut forcer les Tchèques à annuler les décrets Beneš"

Il revient aux Tchèques de décider de l'annulation ou non des décrets Beneš, qui expulsèrent quelque 2,5 millions d'Allemands des Sudètes de Tchécoslovaquie dans l'après-guerre. C'est ce que pense Bernd Posselt, le président de l’Association des Allemands des Sudètes, qui s'est exprimé ce vendredi à la veille du congrès de son organisation, lequel se tient ce weekend dans la ville d’Augsbourg en Bavière. D'après lui, il n'est pas possible de les forcer à agir de la sorte. "Je ne considère pas qu'il s'agisse d'une question juridique, pour moi c'est une question morale et éthique", a-t-il encore déclaré. Bernd Posselt a souligné le fait que les dirigeants tchèques portaient désormais un regard plus critique sur ce passé. Plusieurs politiciens tchèques sont attendus au congrès de l'association, et notamment le vice-premier ministre et leader des chrétiens-démocrates Pavel Bělobrádek.