Compétitivité : la Tchéquie reste 31e au classement mondial du WEF

La République tchèque est arrivée 31e du classement global 2017-2018 de la compétitivité publié par le Forum économique mondial (World Economic Forum - WEF), organisation qui organise chaque année le Forum de Davos. Il s’agit du même classement depuis 2015, année de la dernière progression. Pour la neuvième année consécutive, la Suisse arrive en tête de ce classement dans lequel figurent 137 pays. L’Estonie devance la République tchèque de deux places, tandis que la Pologne et la Slovaquie figurent respectivement en 39e et 59e positions. Le rapport du WEF synthétise une centaine de critères regroupés en douze piliers. La prospérité sur le long terme d’un pays dépend donc de facteurs comme les institutions, les infrastructures, la politique macroéconomique, le système de santé et d’éducation, la fluidité et l’efficacité des marchés, l’excellence des entreprises ou encore les innovations et la préparation technologique. Pour la plupart de ces douze critères, le développement de la République tchèque est évalué positivement, à l’exception des infrastructures de transport et de l’agilité technologique.