Cinéma : le ministre de la Culture veut augmenter les incitations pour les productions étrangères

Les incitations financières pour attirer les productions cinématographiques étrangères pourraient à l'avenir être revues à la hausse en République tchèque. C'est la volonté du nouveau ministre de la Culture, le social-démocrate Antonín Staněk (ČSSD), qui l'a exprimée dimanche à l'occasion d'une visite à Karlovy Vary, dans le cadre de la 53e édition du festival international du film qui s'y déroule actuellement. La Tchéquie permet actuellement aux producteurs de récupérer 20 % des dépenses engagées sur son territoire. Ce chiffre pourrait passer à 25 %, comme le proposent désormais d'autres pays.

"La République tchèque et les cinéastes tchèques ont une très bonne réputation dans le monde. C'est ce qu'illustrent toute une série de projets que nous avons réussi à faire venir dans le pays. Aujourd'hui, nous avons la capacité d'attirer d'autres projets. Néanmoins, des pays proposant ce taux de 25 % commencent à nous concurrencer", a déclaré le ministre Antonín Staněk.