Ce mercredi, le deuxième gouvernement d’Andrej Babiš sollicite la confiance des députés

Près de neuf mois après la tenue des élections législatives, six mois après la démission du premier gouvernement formé par Andrej Babiš, leader du mouvement libéral ANO, la coalition gouvernementale composée de dix ministres membres d’ANO et de cinq ministres du parti social-démocrate (ČSSD) sollicite la confiance de la Chambre des députés ce mercredi. Minoritaire avec seulement 93 sièges sur 200 à la Chambre basse, ce cabinet formé de nouveau par Andrej Babiš et nommé par le président de la République, Miloš Zeman, le 27 juin, a besoin du soutien du parti communiste pour obtenir un nombre de voix majoritaire et ainsi donc la confiance du Parlement.

Le chef de l’Etat participe à la séance de ce mercredi. Avant cela, plusieurs dizaines de personnes ont manifesté leur mécontentement devant l’entrée de la Chambre des députés. Ils reprochent à ce nouveau gouvernement de permettre le retour aux affaires du parti communiste, vingt-neuf ans après la révolution et la chute de l’ancien régime.