Bohuslav Sobotka a fait le bilan avec son ministre de la Justice

Le Premier ministre Bohuslav Sobotka regrette que le mandat de son gouvernement n'ait pas permis, "en raison de l'opposition", de faire passer la loi sur les experts judiciaires et de réformer en profondeur le système de mise en faillite pour endettement. C'est ce que le social-démocrate a déclaré lundi en fin de journée à l'issue de sa rencontre avec le ministre de la Justice Robert Pelikán (ANO), avec lequel il a poursuivi sa tournée "de bilan" des différents ministères et qui avait la charge de préparer ces deux textes.

Tout n'est cependant pas négatif puisque Bohuslav Sobotka a aussi salué le travail de son ministre sur différents dossiers. Il a cité le meilleur contrôle des saisies judiciaires, l'accélération des procédures pour la justice civile ou bien l'encourage de l'emploi dans les prisons tchèques.