Avenir de l'UE : les pays du groupe de Visegrád veulent des réformes dans l'intérêt des Etats membres

Outre une discussion sur la qualité des produits alimentaires (cf. une brève précédente), les chefs de gouvernement des pays du groupe de Visegrád (V4), réunis ce jeudi à Varsovie, ont également abordé la question de l'avenir de l'Union européenne, sujet du prochain sommet européen de Rome fin mars. Dans une déclaration commune, les capitales centre-européennes, unies dans leur opposition à la politique migratoire impulsée par Bruxelles, demandent des réformes qui respectent l'égalité des intérêts des différents Etats membres. "Dans la déclaration du V4, il y a un accent clair mis sur le maintien du marché commun européen et son approfondissement, sur le maintien de l'espace Schengen, qui garantit la liberté de circulation, sur la défense et la protection des frontières extérieures de l'UE et sur le maintien de la cohésion au sein de l'UE", a commenté le premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka.