Avec un taux de 3,7%, le chômage reste à un niveau historiquement faible

Le taux de chômage en République tchèque était de 3,7% à la fin du mois de février, en baisse de 0,2 point par rapport au mois précédent, selon les chiffres publiés ce jeudi par le Bureau du travail, l’équivalent tchèque de Pôle emploi. Quelque 280 900 personnes étaient sans emploi, ce qui signifie que le chômage n’a jamais été aussi faible depuis 1997 pour un mois de février. En termes interannuels, la tendance est également à la baisse : en février 2017, le taux de chômage s’est établi à 5,1%.

Le taux de chômage est traditionnellement le plus faible à Prague (2,3% en février) et il reste toujours le plus élevé dans les régions en phase de transition industrielle, à savoir en Moravie-Silésie (5,6%) et dans la région d’Ústí nad Labem (5,5 %). Avec le début des travaux saisonniers, le chômage pourrait encore baisser, d’après les analystes.