Aung San Suu Kyi repousse sa visite en Tchéquie

La politicienne birmane Aung San Suu Kyi, lauréate 1991 du prix Nobel de la paix, a décidé de repousser sa visite prévue en République tchèque. C'est ce qu'a fait savoir ce vendredi le ministère tchèque des Affaires étrangères. La diplomatie tchèque indique que Aung San Suu Kyi, considérée comme étant la dirigeante de facto de l'Etat birman, entend rester dans son pays en raison des violences commises par l'armée birmane à l'encontre de la population des Rohingya, une minorité musulmane localisée au nord-ouest de la Birmanie, dans l'État d'Arakan. Des OGN y dénoncent une politique de "nettoyage ethnique" et Aung San Suu Kyi est très critiquée pour son inaction face à cette situation. Certaines demandent même le retrait de son prix Nobel.

La femme politique birmane a été invitée en Tchéquie l'an passé par le ministre tchèque des Affaires étrangères Lubomír Zaorálek lors d'un voyage officiel au Myanmar. La dernière visite d'Aung San Suu Kyi à Prague remonte à 2013. Elle avait alors participé à la conférence Forum 2000.