Andrej Babiš : l'Union européenne est "d'importance vitale" pour la Tchéquie

Le fait d'être membre de l'Union européenne est d'une importance vitale pour la République tchèque et une sortie de cet espace serait "une catastrophe". C'est en substance ce que le Premier ministre du gouvernement en démission Andrej Babiš (ANO) a déclaré ce jeudi à l'occasion d'une conférence à l'Ecole supérieure d'économie (VŠE) à Prague. "Nous sommes dans une autre situation que le Royaume-Uni. Pour nous un "Czexit" serait une catastrophe", a-t-il souligné. Dans le même temps, il a appelé à une réforme de l'Union européenne. Selon lui, la Commission européenne devrait être "dépolitisée" et le marché commun devrait être approfondi. Le milliardaire s'est également prononcé contre l'adoption en République tchèque de l'euro. Il estime en effet que le pays n'a pour l'heure pas besoin de la monnaie commune européenne.

La journée européenne de M. Babiš s'est poursuivie à l’espace culturel La Fabrika, où la ministre françoise chargée des Affaires européenne Nathalie Loiseau lance ce jeudi des "consultations citoyennes" sur l'Union européenne. Des exercices de ce type doivent être organisés dans chacun des 27 pays membres.