Andrej Babiš : l’agence Frontex devrait agir hors de l’Europe

Le Premier ministre tchèque Andrej Babiš estime que Frontex, l’agence qui gère la surveillance des frontières extérieures de l'Union européenne, devrait être dotée d’un mandat pour pouvoir intervenir hors de l’Europe. Andrej Babiš l’a déclaré dans un rapport publié avant le lancement des négociations sur le budget de l’UE, ce mardi à Bruxelles.

« Le mandat de l’agence Frontext doit être modifié », a indiqué Andrej Babiš.

L’agence européenne Frontex qui dénombre 1 200 personnes représente, selon le chef du gouvernement tchèque, « une poignée de bateaux qui secourent les migrants en mer ». « Nous ne stopperons pas la migration de cette manière. Frontext et l’UE doivent agir hors de l’Europe », a déclaré le Premier ministre. Selon lui, l’UE devrait se concentrer sur la lutte contre le crime organisé lié à la migration et permettre aux migrants en détresse de demander l’asile également dans les pays non-européens.