Andrej Babiš (ANO) propose Jan Kněžínek pour diriger le ministère de la Justice

Le Premier ministre Andrej Babiš (ANO) a proposé ce mardi au chef de l'Etat Miloš Zeman de nommer Jan Kněžínek, un juriste, jusqu'alors vice-président du Conseil législatif du gouvernement, au poste de ministre de la Justice, après la démission de la ministre Taťána Malá, mise en cause dans une affaire de plagiat. L'information a été confirmée par Vojtěch Filip, le leader du parti communiste, qui soutient la coalition gouvernementale. Le président de la République a bel et bien procédé, dans l'après-midi, à la nomination de Jan Kněžínek

Andrej Babiš a donc renoncé à demander au chef de l'Etat Miloš Zeman de le nommer provisoirement à la tête du ministère de la Justice. Cette possibilité était très critiquée dans les partis d'opposition, qui voyaient mal comment le chef du gouvernement, inculpé dans une affaire de détournement présumé de fonds européens, l'affaire dite du nid de cigogne, aurait pu diriger le ministère de la Justice. "Bienvenue en Absurdistan, en enfer, en Babištan", avait par exemple réagi Pavel Bělobrádek, le président du parti chrétien-démocrate.

Pour Petr Fiala, le président du parti civique-démocrate (ODS), le gouvernement devrait repousser le vote de confiance prévu mercredi à la Chambre des députés. Le politicien souligne que la Tchéquie n'a ni ministre des Affaires étrangères pleinement en poste, ni ministre de la Justice.