Andrej Babiš admet la possibilité d'élections anticipées en cas d'un nouvel échec à obtenir la confiance des députés

Le Premier ministre démissionnaire Andrej Babiš a admis que des élections législatives anticipées pourraient être organisées si le second gouvernement qu'il est en train de former échouait une nouvelle fois à obtenir la confiance à la Chambre des députés. Alors qu'il avait auparavant exclu toutes élections anticipées, le leader du mouvement ANO, vainqueur du scrutin législatif à l'automne dernier, a ainsi fait savoir qu'il avait changé d'avis, à l'occasion d'un entretien accordé au quotidien Právo, publié ce samedi. Il a toutefois précisé qu'il préférerait un gouvernement minoritaire composé de ministres du mouvement ANO.

Andrej Babiš souhaite obtenir la confiance des députés pour un deuxième gouvernement d'ici la fin du mois de février. Le Premier ministre a fait savoir qu'il poursuivrait ses discussions avec le Parti communiste et le parti anti-migrants SPD sur la possibilité d'un soutien à un gouvernement minoritaire.