Affaire Skripal : les nouvelles déclarations de l’ambassadeur de Russie irritent la diplomatie tchèque

La Russie n’a jamais accusé et n’accuse pas la République tchèque d’avoir participé à l’empoisonnement de l’ex-double agent Serguei Skripal et de sa fille, elle n’a fait que constater que le pays était capable de développer des matières empoisonnantes telles que le gaz innervant « Novitchok ». C’est ce qu’a déclaré l’ambassadeur de Russie à Prague, Alexander Zmeyevsky, ce mercredi, lors d’une conférence de presse à l’ambassade.

La diplomatie tchèque a réagi à ces propos en exprimant ses regrets que la Russie continue à lier la République tchèque à une affaire dont elle s’efforce de manipuler les informations. Le ministère des Affaires étrangères a qualifié la déclaration de l’ambassadeur d’inacceptable, ce qui pourrait entraîner une nouvelle détérioration des relations entre les deux pays.