Affaire du « nid de cigognes » : la police veut entamer des poursuites judiciaires contre Andrej Babiš et Jaroslav Faltýnek

La police tchèque a demandé à la Chambre des députés de lever l’immunité parlementaire d’Andrej Babiš et de Jaroslav Faltýnek, respectivement le président et le vice-président du mouvement ANO, la deuxième formation de l’actuelle coalition gouvernementale. Cela permettrait aux forces de l’ordre de porter des accusations et d’entamer des poursuites judiciaires contre les deux députés dans l’affaire dite du « nid de cigognes ». L’information a été confirmée sur son compte twitter par le président de la Chambre des députés, Jan Hamáček. La demande sera abordée par le comité parlementaire des immunités le 18 août prochain. L’affaire en question concerne une ferme pour la construction de laquelle le groupe Agrofert, propriété de l’ancien ministre des Finances, Andrej Babiš, est soupçonné d’avoir perçu des subventions européennes auxquelles il n’avait normalement pas droit. D’après Andrej Babiš, il s’agit d’une nouvelle tentative de ses adversaires politiques de le liquider.