Affaire du Nid de cigognes : Andrej Babiš interrogé par la police

Le Premier ministre et leader du mouvement ANO Andrej Babiš a été pour la première fois interrogé par la police, jeudi dernier, dans l’affaire dite du Nit de cigogne. L’information a été publiée ce samedi par le quotidien Právo. Son épouse Monika et sa fille Adriana ont également été interrogées par les enquêteurs.

Andrej Babiš et que six autres personnes sont accusées de détournement de fonds européens. Pour la construction d’un centre récréatif appelé le Nid de cigognes, le groupe Agrofert, par le passé propriété d’Andrej Babiš, aurait perçu des subventions européennes à hauteur de 50 millions de couronnes (environ 2 millions d'euros), de l'argent qui était normalement destiné aux petites et moyennes entreprises.