A Prague, une exposition sur Masaryk et l’affaire Hilsner

Une nouvelle exposition sur l’affaire Hilsner, une sorte de l’affaire Dreyfus tchèque, a été inaugurée ce mardi dans le nouveau bâtiment du Musée national à Prague. Organisée dans le cadre d’une série d’expositions consacrées au premier président tchécoslovaque Tomáš Garrigue Masaryk et intitulées « Phénomène Masaryk », la manifestation présente notamment l’engagement du futur chef de l’Etat dans le procès.

En 1899, un Juif, Leopold Hilsner, est accusé du meurtre rituel d’une jeune catholique, Anežka Hrůzová. Le procès éveille l’attention du grand public et des autorités, notamment dudit futur président et cofondateur de la Tchécoslovaquie, Tomáš Garrigue Masaryk. Ce dernier prend la défense de Hilsner et demande un nouveau procès. Le juif est néanmoins condamné à la peine de mort, la sentence est commuée un an plus tard en peine de prison à vie. Il n’est gracié qu’en 1918.

Le public pourra découvrir par exemple les notes de Masaryk, sa correspondance avec ses partisans, ou encore différentes caricatures publiées dans ce climat de haine antisémite. L’exposition se tiendra jusqu’à la fin du mois de novembre.